Lorsqu’on est habitué à mettre son argent dans investissements et des placements sécuritaires et à long terme, le marché boursier peut nous sembler intimidant. Mais si vous cherchez à faire fructifier vos avoirs davantage, c’est une solution à ne pas écarter.

FNB fonds négociés en bourse

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’un type de placement boursier très populaire ces dernières années, les fonds négociés en bourse (FNB ou ETFs, exchange-traded funds en anglais).

 

 

Ça vient d’où les FNB ?

Un fond négocié en bourse, ou FNB, est un placement semblable à un fond commun, mais qui est coté et, comme son nom l’indique, négocié sur les marchés boursiers. Il est créé et détenu par un groupe ou une firme d’investisseurs et géré par un gestionnaire de portefeuille.

Un FNB est composé de plusieurs actions, obligations ou autres placements et tente généralement de reproduire un indice boursier (tel que le S&P 500). La raison ? Les indices boursiers offrent un bien meilleur rendement que la plupart des portefeuilles de fonds spéculatifs.

Saviez-vous que le premier FNB a été créé au Canada en 1990 ? Ce n’est toutefois qu’après 1993, à la suite de l’adoption des FNB aux États-Unis, qu’ils commencèrent à grimper en popularité. Aujourd’hui, plus de 5 trillions (oui, trillions !) de dollars américains sont investis dans les centaines de FNB qui existent mondialement.

Gains

Vous vous demandez peut-être comment ça fonctionne des FNB en matière de gains. Eh bien, ça dépend des fonds. Plusieurs vont payer ce qu’on appelle des distributions, qui peuvent être des distributions de gain en capital (si le FNB fait un gain de capital en vendant des placements), des distributions d’intérêts (si le FNB investit dans des obligations) ou des distributions de dividendes (si le FNB investit dans des actions à dividendes). Il faut savoir qu’en investissant dans un FNB, vous serez imposé sur tout gain en capital fait lorsque vous le vendez et sur toute distribution que vous recevrez.

Si vous investissez dans des FNB pour vos RÉER, vous n’aurez pas à payer d’impôts sur vos gains, tant et aussi longtemps que vous ne retirez pas l’argent. Si vous possédez des FNB dans un compte d’épargne libre d’impôt, vous n’aurez pas à payer d’impôt sur vos gains, même lors d’un retrait de cet argent.

Les avantages des FNB

Un des avantages d’investir dans des FNB est que les frais de gestion sont plus bas que la plupart des autres fonds de placement, étant donné que ça ne demande pas les services d’analystes financiers. Cependant, il est important de bien lire les prospectus des FNB pour savoir combien vous paierez en frais, car en plus des frais de gestion, vous aurez à débourser une somme pour couvrir les coûts d’exploitation et la commission sur les opérations.

La structure d’un FNB permet également de facilement diversifier son portefeuille et de le gérer passivement. Parfait pour celles qui veulent faire un bon rendement, qui reflète celui des marchés boursiers, sans avoir à trop se préoccuper de leurs placements.

Finalement, les FNB offrent plus de flexibilité que d’autres types de fonds, car il est possible de vendre ses parts sans avoir à payer de pénalité. Il est important de noter que vous pourriez toutefois avoir à payer des frais de courtage lors du rachat de vos parts.

Les inconvénients

Comme n’importe quel placement en bourse, investir dans un FNB vient évidemment avec un niveau de risque plus élevé que celui d’un fond de placement commun. Entre autres, il y a le risque de perdre le capital qu’on a investi et le risque de ne pas faire de gain.

En raison de la facilité de bouger ses placements, on court aussi le risque de trop se fier à ses émotions et de faire de mauvais investissements ou de vendre trop rapidement lorsque les marchés nous semblent moins en forme.

Si vous investissez dans des FNB internationaux ou américains, vous aurez également à prendre en compte les fluctuations du dollar canadien par rapport à la devise originale du FNB.

Comment investir dans un FNB ?

Si vous souhaitez commencer à investir dans des fonds négociés en bourse, il vous faudra soit passer par une société de courtage, soit ouvrir un compte de courtage vous-même ou faire affaire avec un robot-conseiller.

Si vous voulez que votre implication soit minimale, mais souhaitez tout de même recevoir les conseils d’un expert, il est recommandé de se tourner vers une firme de placements ou vers un gestionnaire de portefeuille. Votre rendement sera sans doute affecté par le montant des frais à payer, mais vous aurez l’esprit tranquille et un professionnel qui saura vous rassurer.

Si vous choisissez d’investir de manière autonome, il vous faudra ouvrir un compte de courtage et monter vous-même votre portefeuille. Vous devrez également prendre soin de rééquilibrer celui-ci par vous-même. L’avantage, c’est que vous aurez le contrôle total sur vos investissements et que vous n’aurez pas à payer pour les services d’une firme ou pour les frais de gestion d’un robot.

Si vous êtes à l’aise avec le risque, et si vous n’êtes pas rebutée par des montagnes russes d’émotions (et si vous vous y connaissez quelque peu en finance), les FNB sont probablement une solution à considérer.

Conclusion

Finalement, l’avantage d’investir avec des robots-conseillers, c’est qu’ils sont faciles d’accès pour les novices, qu’ils s’occupent de rééquilibrer votre portefeuille automatiquement. De plus, leurs frais sont assez minimes. Par contre, vous aurez à choisir parmi une sélection de portefeuilles préétablis, donc moins d’options, et n’aurez généralement pas accès à des conseils professionnels. Je vous invite à  lire notre article sur les robots-conseillers si cette méthode vous semble intéressante.

Pour de bonnes sources d’information sur les FNB accessibles à tous, je vous recommande de visiter le site de la Commission des Valeurs mobilières de l’Ontario qui offre un excellent guide sur les FNB et le site de l’Autorité des Marchés Financiers du Québec.
Lires les autres articles sur l'argent

Sources :

Total
12
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*