Michelle Obama - Devenir
Michelle Obama – Devenir

Même si je suis généralement fan d’autobiographies, c’est avec un peu de perplexité que j’en ai commencé la lecture de Devenir de Michelle Obama. J’imaginais difficilement comment cette femme, ex First-Lady des États-Unis, pourrait arriver à m’intéresser à sa vie et j’étais encore plus sceptique face au succès immédiat que son livre connaissait dès son lancement. Malgré tout, je me suis vite laissée prendre par la lecture de sa vie présentée dans un style clair, sans grands mots, un peu comme si elle racontait son histoire à une amie. J’ai apprécié sa sincérité, son côté fonceur autant que son manque d’assurance ou d’audace à d’autres moments, ce qui témoigne de sa générosité et de son humanité, si bien que j’étais triste d’en finir la lecture.

Trois grande parties

Devenir moi

L’autobiographie de Michelle Robinson comprend trois grandes parties. Devenir moi raconte son enfance dans un modeste appartement de Chicago. Entourée de l’amour de ses parents et de son grand frère, elle raconte son apprentissage précoce de la lecture, ses visites chez son grand-père, ses leçons de piano avec sa tante, sans oublier sa grande joie le jour où elle a pu enfin disposer d’une petite chambre bien à elle. On assiste à son entrée à la maternelle, au lycée, à l’université de Princeton, avec tout ce que ça comporte. Elle parle du dur labeur de ses parents désireux que leurs deux enfants aient une vie meilleure que la leur, bien conscients du fait qu’avoir la peau noire nécessite encore plus d’efforts pour réussir.

Devenir nous

Dans la seconde partie, Devenir nous, elle raconte sa rencontre avec le jeune Obama qui vient travailler comme stagiaire à son cabinet d’avocat, leur fréquentation, leur mariage, la venue des deux filles, la décision de Barack de se présenter comme président et son élection à la Maison blanche.

Devenir plus

Dans un troisième temps, Devenir plus présente ce que c’est d’être Première dame et comment s’en acquitter après que quarante autres femmes aient occupé cette fonction avant soi. Elle nous parle de la vie à la Maison blanche, des obligations pour ses enfants d’être continuellement accompagnés par un garde du corps lors d’une sortie, de sa rencontre avec la reine, avec Mandela, de son implication pour faire voter au Congrès une loi sur l’alimentation infantile, enfin de toutes ses luttes pour améliorer le sort des plus démunis, de  la classe moyenne et en particulier de favoriser l’accès aux femmes à l’éducation.

Son cheminement

L’un des aspects du récit qui m’a rejoint particulièrement est le fait que lorsqu’elle termine ses études d’avocate, elle prend conscience du fait qu’elle n’aime pas son travail et s’aperçoit que depuis sa tendre enfance, elle n’a fait que de répondre aux attentes de ses parents et de son entourage, soucieuse toujours de ne pas décevoir.  Le livre mérite bien son titre Devenir parce que c’est son cheminement qu’elle nous livre et du même coup, elle nous incite à savoir qui on est. Elle nous partage son long parcours peuplé de batailles, de larmes, de questions.  Devenir première dame noire des États-Unis, être la cible des journalistes qui scrutent tout ce que vous dites, vos gestes, vos tenues, ce n’est pas toujours une partie de plaisir. Elle témoigne aussi de l’importance du soutien et de l’amitié des femmes de son entourage mettant en lumière celle de mère.

Un record

D’après l’édition semaine du Paris Match du 19 avril dernier, le livre Devenir de Michelle Obama se classe en première place des ventes d’autobiographies de tous les temps, devant Mandela, De Gaulle, Hilary Hilton. Plus de 10 millions d’exemplaires ont été vendus en à peine six mois.  En tout cas, on peut dire que la campagne de promotion de son bouquin a été couronnée de succès.

Se procurer le livre
Total
6
Shares

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*