Isabelle Dessureault

 

Isabelle Dessureault est une cadre supérieure chevronnée et une leader créative comptant plus de 25 ans d’expérience en communication marketing, en affaires publiques ainsi qu’en innovation, dont 15 ans à titre de membre de la haute direction de grandes entreprises en forte croissance. Elle a notamment travaillé pour Québecor, Vidéotron et Groupe Sélection. Jusqu’à tout récemment Chef de la direction stratégique et de l’innovation d’un grand groupe immobilier, Isabelle se consacre maintenant au mentorat, notamment en Inde auprès de jeunes femmes entrepreneures afin de propulser le leadership féminin dans cette puissance économique montante.

Curieuse de nature et globe-trotter par passion, Isabelle est animée par la compréhension de notre époque. Catalyseur et agent de changement, elle est là pour faire une différence.

Quel a été l’élément déclencheur de votre carrière d’entrepreneure? Était-ce un rêve d’enfance, un projet inspiré d’un voyage, d’une lecture, la poursuite de l’entreprise familiale ou autre chose.

L’élément déclencheur vient probablement de mon milieu familial : mes deux parents étaient entrepreneurs. Mon père évoluait dans le milieu de la construction et ma mère a possédé plusieurs petits commerces de détail. Les difficultés et les défis liés à l’entrepreneuriat (instabilité financière, faillites, récessions), je les connaissais bien, alors, au début de ma carrière, j’ai préféré travailler pour de grandes entreprises, même si j’avais la fibre entrepreneuriale.

En fait, j’ai toujours été ce qu’on appelle un intrapreneur. Dans ma carrière en entreprise, on me confiait toujours des projets de démarrage. J’ai une grande soif de curiosité et je dirais même une soif de risque, qui me pousse sans cesse à entreprendre des projets.

Lors du démarrage de votre entreprise, avez-vous pu bénéficier du support de votre famille, de vos amis ou d’un mentor?

Dès le début, j’ai pu compter sur le support très solide de mon conjoint ; ce n’était pas nécessairement du côté financier, mais plutôt un apport dans la vision du projet et pour adapter notre contexte familial à des missions qui m’amenaient à l’international. Mon conjoint était très admiratif du risque que je prenais en me lançant. Lors du démarrage du projet, il a fait partie du premier grand voyage.

Comment surmontez-vous l’adversité au quotidien?

Personnellement, l’adversité, je la sens lorsque les gens sont mal intentionnés ou injustes. Apprendre à réagir face à l’adversité, c’est une approche que l’on met au point sur le long terme. Ça demande de “l’entraînement”. Comme je suis de nature joyeuse et positive, et que j’ai le bonheur facile, ça en prend beaucoup pour me décourager.

Néanmoins, j’ai appris à respirer, à maîtriser des techniques de respiration pour revenir au moment présent et me concentrer sur mes émotions. C’est une façon efficace de combattre mon stress, par exemple en décortiquant en petites étapes ma réaction. Je suis une adepte de la pleine conscience et de la cohérence cardiaque, qui sont en fait des exercices permettant de mieux gérer les émotions, de relaxer et de réguler la respiration et le rythme cardiaque.

Quel est le meilleur conseil que vous pourriez donner aux femmes qui ont besoin d’une petite dose d’inspiration et de motivation pour poursuivre leurs rêves (personnels et professionnels).

La dernière année m’a démontré que tout est possible, littéralement ; qu’on peut mobiliser des gens de plusieurs pays autour d’un même projet, même des gens qui font partie de l’establishment. Avec de la détermination et du savoir-être dans l’approche, on peut aller très loin dans la réalisation de nos rêves. Il faut quand même savoir s’organiser, avoir une vision claire de son projet et savoir demander de l’aide.

Si j’avais un conseil à donner, ce serait de se laisser porter par les opportunités et d’être ouverte à l’inattendu. Parfois, ce qui se présente à nous n’est pas exactement comme ce qu’on avait imaginé, mais ça peut nous mener beaucoup plus loin. C’est important d’être dans le moment présent. Je crois beaucoup aux niveaux de fréquence et à l’importance de s’entourer de personnes ayant des niveaux semblables au nôtre. À la fréquence la plus élevée possible. C’est une façon de faire un ménage, d’éradiquer les énergies négatives qui nous entourent et qui minent notre potentiel.

En terminant, indiquez les noms de femmes exceptionnelles qui méritent de figurer à vos côtés dans les Portraits de Femmes Riches.

Les 6 femmes entrepreneures qui font partie du programme empoWer Mumbai de l’Inde, et qui sont venues à Montréal en mai dernier. Présentement, ces femmes ne se prennent pas de salaire pour propulser leur entreprise. Contrairement aux idées reçues, elles ne font pas partie de l’élite en matière de richesse ; ce sont en fait les premières de leur famille à avoir accès aux études supérieures, grâce aux sacrifices de leurs parents. Elles sont de véritables créatrices de croissance économique et de richesse dans leur pays.

Description du portrait
Nous publions régulièrement les portraits de femmes ayant réussi dans leur vie personnelle et professionnelle. Ces femmes accomplies nous inspirent au quotidien et nous motivent à dépasser nos limites. Dans ces brèves entrevues, elles ont gracieusement accepté de nous partager des conseils à la valeur inestimable.
Total
9
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*