La bourse est le seul endroit où l’on peut retrouver des aubaines inouïes et les acheteurs courent vers la sortie.

Voici ce que nous recommandons à nos clients pour traverser la crise et profiter de l’éventuel rebond.

La baisse des marchés : est-ce une opportunité?

Les marchés en forte baisse depuis plusieurs semaines déjà continuent de préoccuper les investisseurs, avec raison. En effet, il ne serait pas surprenant de voir poindre une récession potentiellement mondiale. Les récentes baisses rapides laissent toutefois entrevoir qu’il pourrait y avoir une reprise et un rebond tout aussi rapide et violent lorsque la COVID-19 sera derrière nous. La découverte d’un vaccin à la suite des efforts titanesques et accélérés de tous les pays industrialisés de la planète pourra également procurer un répit et une reprise des marchés.

Les baisses actuelles ressemblent davantage à de la panique où tout se vend sans discernement. De plus, il convient de souligner que tout ceci est amplifié par les algorithmes d’ordinateur de trading, les fonds de couverture et les investisseurs paniqués qui vendent ce qu’ils peuvent par nécessité de liquidités. S’ensuit alors une mauvaise évaluation des titres en bourse dans une majorité de ces sociétés. En effet, l’évaluation de certaines compagnies, qui prennent en compte un ralentissement des affaires marqué pour le deuxième et troisième trimestre, ne tient pas.

Les titres en général baissent beaucoup plus qu’ils ne le devraient, car nous sommes actuellement en présence de peu d’acheteurs mais d’énormément de vendeurs.

 Ce que nous recommandons à nos clients

Notre équipe travaille avec acharnement à l’identification des meilleures sociétés, celles qui traverseront avec aplomb cette période tourmentée. Nous sommes à évaluer chacune des positions, à analyser tous les bilans et à déterminer quels seront les meilleurs titres à conserver, à ajouter ou desquels nous devrons disposer afin d’être prêts à performer lors de la reprise.

Lors des précédentes crises, nous retrouvions également l’atmosphère que l’on observe aujourd’hui. Le crash d’octobre 87, la guerre en Irak, la bulle techno, la crise du SRAS, la crise financière de 2008, ou encore, plus récemment, le dernier trimestre de l’année 2018 s’en rapprochent énormément. En effet, les commentaires alarmistes se ressemblent

« ça ne remontra jamais »,

« ça va prendre une décennie »

« c’est la fin du monde, on est en dépression »

et toute une panoplie d’autres superlatifs tout aussi pessimistes…

Nous souhaitons vous rassurer en réitérant que nous avons traversé toutes ces crises, et ce, dans un laps de temps des plus raisonnables. Voici quelques graphiques en anglais qui en font la démonstration :

Respirez, soyez confiants et dans le doute, n’hésitez pas à me contacter pour en discuter.

Équipe Brunet-Gilbert-Paquet

Sophie Paquet, 
Conseillère en placement
Gestionnaire de portefeuille
Première Vice-Présidente
Financière Banque Nationale

Lire les autres articles de Sophie Communiquez avec moi
Joignez mon réseau LinkedIn

Nous avons rédigé le présent commentaire afin de vous donner notre avis sur différentes solutions et considérations en matière d’investissement susceptibles d’être pertinentes pour votre portefeuille de placements. Ce commentaire reflète uniquement nos opinions et peut ne pas refléter celles de Banque Nationale Groupe financier. En exprimant ces opinions, nous nous efforçons d’appliquer au mieux notre jugement et notre expérience professionnelle du point de vue d’une personne appelée à suivre un vaste éventail de placements. Par conséquent, le présent rapport représente notre opinion éclairée et non une analyse de recherche produite par le Service de recherche de la Financière Banque Nationale.

* Veuillez consulter votre conseiller en placement avant de prendre une décision d’investissement, et ce, afin d’évaluer votre profil d’investisseur (capacité et volonté à prendre des risques). ** Rendement non garant du futur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*